Une bâtisse pleine d'histoire.

La Maison de Zélie

Du 16ème siècle à aujourd'hui. From the 16th, till today

Une Batisse du 17ème siècle, qui devient une Magnanerie

La bâtisse en pierres des Alpilles, ses murs peints à la chaux, ses sols en terre cuite, ses escaliers façonnés par les pas des siècles, des souvenirs de familles un peu partout disséminés, les portraits des ancêtres... le présent et le passé se mêlent...

Selon les archives anciennes, la maison date du 17 ème siècle.

C'est probablement l'une des plus anciennes maisons de Graveson.

Au tout début du 19è elle est donnée en dote de mariage à Honoré-Xavier Coeur.

Une Magnanerie était alors installée dans le grenier pour l’élevage des vers à soie et une filature de soie au rez-de-chaussée. C'est de cette époque que datent les "oeils-de-boeuf" du grenier, laissant passer air et lumiere pour l'élevage des vers à soie.

A cette époque, la soie fit la fortune de nombreux propriétaires de la région.

Puis un Relai de Diligence.

Puis un Relai de voyageurs.

Un temps relai de voyageurs, entre Maillane, Graveson et Avignon, le service des voitures à chevaux, était fin XIXe aux mains des familles Cœur et Chamois (du Pape).

Un magnifique cadran solaire, gravé sur la façade principale en 1846, une vigie sur le toit permettant de scruter l’arrivée des attelages, et l'écurie à l'arrière de la maison, complètent le batiment.

Ensuite une Auberge,

La Maison devint ensuite une auberge, puis un cabaret, donnant son nom à la rue.

Tout comme l'hôtel-café du "Petit St-Jean", une autre des plus vieilles auberges du village, citée au XVIe, (avec la Croix Blanche, le Lion d'Or et le Cheval Blanc,) qui étaient placées aux 4 entrées de Graveson.

Puis un Hôtel, au 21ème:

Successivement, elle devint chambres d'hôtes en 1980, puis petit hôtel de charme dans les années 2000, nommé à cette époque "le Cadran solaire".

C'est désormais, notre Maison :

Une maison d'hôtes pour vous accueillir lors d'un séjour en Provence, pour un moment de détente et de tranquilité.